croquettes sans céréales

Chien, chat… des croquettes sans céréales et peu de glucides ?

Catégorie(s) : Alimentation, Chat, Chien

Les marques de l’industrie des croquettes proposent de plus en plus des variétés SANS CEREALES . Certains vétérinaires vous diront qu’ils ont remarqué que les chiens qui passaient sur ces croquettes avaient fréquemment de la diarrhée… Certains sont même totalement opposés à l’alimentation crue.

Ces croquettes sont-elles vraiment meilleures ? Comment les choisir ? Y a-t-il un avantage pour votre animal à passer aux croquettes sans céréales ?

Et les glucides dans les croquettes, sont-ils vraiment si mauvais ???

Nous vous proposons de faire le point dans cet article.

1) Les chiens et les chats sont des carnivores

bol de croquettesEn dépit des argumentaires défendus par les industriels de la croquette, les chiens et les chats ne sont pas omnivores mais carnivores. La classification scientifique ne fait d’ailleurs aucun doute sur le sujet, chiens et chats dépendent de l’ordre des Carnivores.

Si les chiens sont opportunistes au niveau alimentaire, ils ne sont pas omnivores pour autant. Capables d’ingérer tous nos aliments, ils n’en restent pas moins des carnivores et ont un besoin en protéines accru par rapport aux humains qui eux sont omnivores.
Les chats, en revanche, sont des carnivores stricts et ils sont d’ailleurs très sélectifs au niveau alimentaire. Tout propriétaire de chat a déjà du remarquer qu’il est très difficile de changer l’alimentation d’un chat qui préfèrera bouder une nourriture qui ne lui convient pas.

2) La composition des croquettes

Avez-vous déjà eu la curiosité de lire la composition des croquettes de vos animaux ?
Qu’il s’agisse de croquettes de supermarché ou de croquettes dites « Premium » ou même de croquettes vétérinaires, vous constaterez fréquemment la présence de céréales ou de féculents dans la composition des croquettes.
Pire encore, les céréales sont le premier ingrédient d’un grand nombre de croquettes.

Le procédé de fabrication des croquettes, appelé extrusion, nécessite la présence de céréales ou de féculents pour que les croquettes soient « formées ». Sans ces ingrédients, les aliments secs se présenteraient sous forme de poudre ou de farine.

Préférez toujours des croquettes élaborées à partir de viandes fraîches plutôt que de farines animales.

3) L’analyse nutritionnelle des croquettes

croquettesLa législation impose aux fabricants d’indiquer l’analyse nutritionnelle des aliments pour animaux et notamment la quantité de protéines et de lipides contenus dans leur produits. Curieusement, l’indication de la quantité de glucides n’est pas imposé.
Cependant, si vous additionnez les nutriments (indiqués en pourcentage), vous obtiendrez un nombre qui n’est jamais 100. Il est donc relativement facile de déduire le taux approximatif de glucides présents dans les croquettes.
D’autre part, en supprimant le taux d’humidité et en appliquant une règle de 3, vous pourrez calculer le taux précis de glucides contenus dans les aliments de vos animaux.

4) Aucune étude sérieuse n’a été publiée sur les besoins alimentaires réels de nos animaux de compagnie

Les seules études existantes sur les besoins nutritionnels des chiens et chats ont toutes été financées ou publiées par des industriels de l’agro-alimentaire. Aucune étude indépendante n’a été conduite, hormis celles étudiant les habitudes alimentaires des loups, des chiens sauvages (comme le dingo australien) ou des chats féraux (revenus à l’état sauvage).

Tous ont un comportement alimentaire de carnivore. Et même de carnivore strict pour les chats.
Naturellement, ils ne consomment que très peu de fruits et légumes (ingérés lors de la consommation de proies entières) et aucun glucide.

5) La « mode » des croquettes sans céréales

Depuis peu, on voit fleurir sur les rayons des vendeurs de croquettes un certain nombre de produits affichant la mention « sans céréales ».
Si cela peut constituer un progrès, au vu de la composition de certaines croquettes, toutes les marques de croquettes sans céréales ne se valent pas, loin de là !

En effet, certains remplacent les céréales par des féculents (pomme de terre, petits pois…) qui n’améliorent pas forcément la digestion ou la qualité des croquettes proposées.

La seule solution pour les utilisateurs consiste à lire la composition des produits achetés et à choisir les produits ayant les caractéristiques suivantes :

  • des protéines de « bonne qualité » : on préfèrera des croquettes dont les premiers ingrédients sont de la viande fraîche et non des farines de viande.
  • peu de glucides : la quantité de glucides n’étant jamais indiquée sur les paquets, il vous appartiendra de calculer la quantité réelle de glucides dans les croquettes choisies.
  • pas de saumon : ces poissons étant chargés en métaux lourds, nourrir quotidiennement son animal avec cette source de protéine est dangereux pour la santé de votre animal.

6) Comment savoir quels produits sont recommandés ou pas ?

Plusieurs sites ou ouvrages sont à votre disposition pour en savoir plus sur le sujet :

  • Ce poison nommé croquettes, de Jérémy Anso
  • Toxic croquettes du Dr Julia Ziegler (vétérinaire)
  • Le site web Alerte croquettes

D’autre part, le site web Alerte Croquettes vous propose des outils vous permettant de vérifier si les aliments que vous donnez à votre animal sont toxiques ou pas.

7) Que recommande Cadonimo ?

chien qui mange de la viande crueChez Cadonimo, la plupart des chiens sont nourris au BARF (Biologically Appropriate Raw Food : nourriture crue biologiquement adaptée) et se portent comme un charme !
Cependant, certains utilisent des croquettes qui font partie des marques les moins nocives.

Si vous avez le temps ou l’envie de vous pencher sur les méthodes d’alimentation BARF, il existe plusieurs sites où vous trouverez tous les conseils adéquats :

8) Votre boutique fournit des repas aux animaux abandonnés sous forme de croquettes, pourquoi ?

Les refuges qui participent à notre programme n’ont pas les moyens d’offrir la meilleure qualité de croquettes aux animaux dont ils ont la charge. Par ailleurs, une transition trop rapide entre des croquettes contenant beaucoup de glucides et des aliments en contenant peu provoquer des désordres alimentaires et notamment des diarrhées. Nous avons l’objectif de leur fournir les meilleurs produits compte tenu de ces contraintes auxquelles ils doivent faire face au quotidien.
Ce sont les futurs adoptants de ces chiens et chats qui devront, par la suite, veiller à leur apporter la meilleure des alimentations en prenant soin de ne pas bouleverser trop rapidement leur régime alimentaire.

En conclusion

Depuis leur domestication, il y a plusieurs dizaines de milliers d’années, nos animaux de compagnie se nourrissaient de ce qui était immédiatement disponible dans leur environnement : restes de table, aliments dérivés du régime alimentaire humain, viande crue, proies…

En 1860, un américain, James Spratt, a mis au point la première nourriture pour chien sous forme de biscuits, puis de croquettes, commercialisés au Royaume-Uni. Les principaux ingrédients qui composaient ces premières croquettes étaient  : du blé, du sang de bœuf, ainsi que des betteraves et autres légumes. Plusieurs entreprises (Purina et Hill’s notamment) ont suivi le mouvement en commercialisant leurs propres produits.

Durant les années 1950, Purina innova en présentant une nouvelle version de la croquette pour chien : les ingrédients, cuits sous leur forme liquide, étaient ensuite extrudés mécaniquement avant de subir une deuxième cuisson. C’est la même technique (extrusion) qui est toujours utilisée pour la fabrication de croquettes.

 

Depuis les années 1980, le grand public est de plus en plus informé et attentif aux ingrédients composant l’alimentation de leurs animaux.

Dans notre société où nous manquons souvent cruellement de temps, les croquettes restent une solution facile et rapide pour nourrir nos animaux. En revanche, nous vous recommandons de faire très attention aux produits que vous utilisez.
Contrairement aux idées reçues, les croquettes les plus adaptées pour la bonne santé de votre animal de compagnie ne sont pas forcément les plus chères, vous pouvez trouver d’excellentes croquettes pour un tarif de 4.50 €/kg pour une valeur nutritionnelle nettement supérieure à des croquettes vétérinaires dont les prix peuvent avoisiner 6 à 8€/kg.

Dans l’absolu, nous recommanderions de passer à une nourriture BARF, d’autant plus que de plus en plus de fabricants vous proposent ces produits pour des prix autour de 3 à 4€/kg. Si cela vous paraît trop compliqué, les croquettes sans céréales pauvres en glucides et composées de protéines de bonne qualité (viande fraîche) restent une alternative fiable et peu coûteuse.
Certains objecteront que les croquettes achetées en supermarché sont encore moins chères mais ce que vous économiserez sur le prix de l’alimentation vous risquez de le dépenser plus tard en frais vétérinaires quand votre animal développera des maladies liées à la piètre qualité de son alimentation (diabète, insuffisance rénale…).

 

Filmographie